COVID-19

Blog sur le COVID 19

Le port du masque dans la rue de plus en plus de villes l'imposent mais-est-ce-legal ?

JURISPRUDENCE AMENAGEMENT

Un recours contre une unité de Méthanisation

rejeté

 

TA de Châlon -  10 juillet 2020 

décision n. 2001031

Tribunal administratif de Châlons-en-Champagne

" 2 . Aucun des moyens invoqués par les requérants, tels qu’énoncés dans les visas de cette ordonnance, n’est, en l’état de l’instruction, de nature à faire naître un doute sérieux quant à la légalité de l’arrêté du 5 avril 2019 par lequel le préfet de l’Aube a délivré un permis de construire à la SARL Launoy Eta en vue de l’édification d’une unité de méthanisation agricole sur le territoire de la commune de Lusigny sur Barse ".

https://www.gaz-mobilite.fr/actus/quel-bilan-environemental-methanisation-agricole-3175.html

L’analyse du cycle de vie montre que la méthanisation obtenue de ressources agricoles présente un impact positif contre le changement climatique, l’épuisement des ressources énergétiques, et la destruction de la couche d’ozone.
 
Dépendant de l’Institut national de recherche agronomique, Inrae Transfert se présente comme une société d’ingénierie de projets et de transferts technologiques en faveur de l’innovation en alimentation, en agriculture et en environnement. Elle développe depuis quelques années une collaboration avec GRDF. C’est dans ce cadre qu’elle a réalisé l’« Analyse du cycle de vie du biométhane issu de ressources agricoles ». Il s’agissait, entre autres, de confirmer que la méthanisation doit bien être perçue comme un levier majeur dans la trajectoire qui vise à atteindre un mix de gaz 100 % renouvelable dans les réseaux en 2050. Les résidus des végétaux agricoles, les effluents d’élevage, et les cultures intermédiaires à vocation énergétique (Cive) « pourraient assurer 50 à 75 % de la production de gaz renouvelable », soulignent les rédacteurs.

 GRAND PARIS

La Société du Grand Paris, un outil d’intérêt national...

Métropole du Grand Paris

Le recours au contrat de partenariat par la SGP pour la construction des pôles-gares : hypothèse réaliste ? Par Carole ENFERT Avocat spécialisé en droit public et Michel PAILLOT Juriste Aujourd’hui, le Grand Paris est lancé. Alors que la Société du Grand Paris a désigné les maîtres d’œuvre et architectes pour la ligne 15 sud du Grand Paris Express, et alors que vingtdeux contrats de développement territorial (CDT) sont engagés, il convient de s’interroger sur les montages juridiques des pôles-gares. Si plusieurs montages sont envisageables, le PPP apparaît le plus adapté pour les gares les plus emblématiques...